Un éclairage inédit du destin de Camille Claudel

Le 20 mars 2019, Danièle Dravet répondait à l’invitation de l’UPOP Arles pour parler du destin de Camille Claudel, tirant pour son auditoire un fil de cette vie qui sombra dans un gouffre monumental.

L’Œil du mort qui la fixait dans la pupille maternelle

Parce qu’elle avait entendu l’appel de l’aliénée de Mondevergues qui réclamait Homère – le vieil aveugle chantant de la Grèce préhellénique – pour lui raconter ce qui lui était arrivée… Danièle Dravet a fini par comprendre que « le gouffre dans lequel elle avait sombré », selon l’expression de Camille Claudel, renvoyait à une histoire d’Œil. Un mauvais Œil. Qui était là dès l’origine. L’Œil d’un mort dans la pupille maternelle. Suspicieux des fabrications de son monde intérieur. Elle avait tenté de le déjouer en donnant à tous la vision éblouissante de son « don de vie »… mais, comme dans le destin d’œdipe, elle finira par « donner corps et visibilité » à la Faute qui hantait le groupe familial.

Voilà un ouvrage qui ne finit pas de nous livrer des secrets et l’auteur le fait avec un talent de conteuse et beaucoup de poésie.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.