Propos sur la violence de l’art, la violence dans l’art /Souscription

La dimension pulsionnelle de la création, la nature du sujet représenté, la force, la puissance du style, la volonté de dominer sont autant de facteurs qui entrent en compte dans la perception de la violence dans l’art. Pour l’artiste, l’art lui-même peut aussi être synonyme de violence quand il faut à la fois « se lâcher pour laisser agir les modalités d’expression et en même temps maîtriser une technique, un style. »

Réservez dès à présent votre livre en téléchargeant le bon de souscription ci-dessous (“clic droit sur l’image”, “enregistrer l’image sous”) et en le renvoyant avec le règlement aux Éditions l’Art-Dit, 4-6 rue de la roquette à Arles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.